>>> Les disques

De 1983 à 2000, la loufoquerie, les plaisanteries de potaches et le sens de l’absurde des Ludwig von 88, combinés à un minimaliste musical originellement inspiré par les Ramones et Métal Urbain, n’ont eu de pairs que leur succès populaire et leur discographie pléthorique. Des albums comme la série des "Houlala" ou le "17 Plombs Pour Pêter Les Tubes" sont devenus des standards incontournables. Ayant rejoint Mao au fond de son frigo en 2000, ils occupent toujours le haut du pavé chez Crash, tant en terme de références (avec une somme de 10, et bientôt 12 CDs), que de ventes. La réédition intégrable de leurs disques sur notre label est presque achevée et le "tribute" "Mort Aux LV88" a permis à 40 groupes de leur rendre hommage !


  • "De l'âge du trash à l'âge du zen"

    (CRASH CD56)
    Cette deuxième compilation réunit quatre maxis et singles, plus une flopée d’inédits et de titres dispersés sur différentes compiles, sortis entre 1991 et 2000. C’est la même chose que la précédente, mais pas à la même époque, donc pas avec les mêmes titres. Capice ?
    On y trouvera l’intégralité du maxi New Orleans, sorti en 1991 : quatre inédits (Western (avec cowboys empaillés et Winchester en plume d’autruches) ; Gott mit uns (chanson pour la désintégration des intégristes) ; Salman’s not dead (qui, mieux (...)  suite   suite
  • "De l'âge de la crête à l'age du bonze"

    (CRASH CD55)
    Sont réunis sur ce CD, les contenus des maxis et 45 tours de la période 1983-1991.
    On y trouvera le premier 45 t des Ludwig (Live ? - 1984) au tirage confidentiel et au son très roots, les mauvaises langues diront inaudible - mais elles n’y connaissent rien, après tout ce ne sont que des langues -, devenu par la force et des choses un collector qu’on s’arrache en s’envoyant des coups de boules dans les foires à la brocante de Trifouillis-les-Oies et de Cérans-Fouilletourte. Deux titres : la (...)  suite   suite
  • "Houlala 2, la mission"

    (CRASH CD48)
    “Houlala 2 La Mission”, le deuxième album du groupe, est considéré depuis sa sortie en 1987, comme le déclencheur du mouvement de la sublimation contrapuntique révolutionnaire. Des titres comme “Louison Bobet For Ever”, “Fistfuck Playa Club”, “Les Allumés de KRSNA”, furent repris en chœur par nombre d’intellectuels et déclamés sur les grandes places publiques, accompagnés au tambour de brousse et au bouzouki électrique par, entre autres, Sartre, Bourdieu, Kant, Richard Clayderman…
    La réédition en digipack (...)  suite   suite
  • "Houlala !"

    (CRASH CD47)
    Sorti en 1985 et en vynil (un antique format qui constituait, à l’époque des dinosaures, le mode de fixation le plus utilisé), “Houlala !”, premier album du groupe, ressort (enfin !) avec quelques ajouts. Deux inédits exhumés de la crypte de la Chapelle Sixtine, plus quelques remixes faits à partir des bandes originales, retrouvées dans les salles sacrificielles d’un temple aztèque en ruines, après dix années de recherche.
    L’album original (au complet dans cette réédition + 3 titres vilement censurés à (...)  suite   suite
  • "Hiroshima"

    (CRASH CD29)
    Sorti initialement en 1995, pour le cinquantenaire du triste anniversaire du bombardement d’Hiroshima, ce mini album 6 titres retrace le cheminement historique d’un des évènements les plus sombres de l’histoire de l’humanité. Le bombardement d’Hiroshima marque un tournant décisif, catapultant le monde dans une logique nucléaire, qui fut à deux doigts de nous offrir une apocalypse lors de la crise des missiles en 1961, et qui n’en reste pas moins d’actualité, même si l’effondrement du bloc soviétique (...) suite   suite
  • "17 plombs pour pêter les tubes"

    (CRASH CD26)
    Sorti en 1994, cet album est en fait constitué de reprises. Tous les plus grands tubes du monde, de Queen à Marie Myriam, en passant par les Ramones, Sabrina, Led Zeppelin, Niagara, Hervé Villard et d’autres.
    Le but du jeu était simple. Arranger à la sauce Ludwig quelques unes des chansons qui avaient tant égayé leurs petites oreilles et leur cœur si profond. Ce qui donne les Ramones en reggae, Sabrina et Jean Ferrat en punk, Niagara en tango, les Beatles en B.O. de film indien (série Z), Mylène (...)  suite   suite
  • "La révolution n'est pas un diner de gala"

    (CRASH CD19)
    Alors que tout le monde les croyait morts ou réduits à jouer du balaphon dans les maisons de retraites de Miami pour subsister, les Ludwig Von 88, après 14 ans d’absence, cèdent à la pression colossale de leurs adorateurs qui les menaçaient de n’écouter plus que du André Rieu s’il ne sortaient pas immédiatement un album 16 titres vendus dans toutes les Fnac (attention Prix Vert™© jusqu’au 10 août 2001 minuit) et chez tous les autres disquaires du monde (included ceux de la Chine profonde).
    Ni une, ni (...)  suite   suite
  • "Houlala III l'heureux tour"

    (CRASH CD18)
    Double album live 49 titres suite   suite



RSS 2.0 [?]

Site réalisé avec SPIP, l'arme fatale.
Squelettes GPL Lebanon 1.9